Concours d officier armée de terre





Après ses études primaires, il entre en 1948 à lâge de code promo idee cadeau 14 ans à lécole des enfants de troupe Général Leclerc à Brazzaville et y fait ses études secondaires jusquà la 4ème.
Les dates sont publiées à titre indicatif et correspondent aux dernières informations connues, mises à jour au moins deux fois par semaine par notre rédaction.
Il participe également à l'entraînement de son personnel.Il est donc affecté en Yougoslavie (1968-1970) puis en Egypte comme premier conseiller (1970-73) et enfin ambassadeur en Irak en décembre 1973.Sous le régime de Patassé, Sana est rappelé et nommé le 4 Novembre 1993 conseiller militaire à la Présidence pour site de jeux gagner des cadeaux une courte durée.A l'issue, les eofia servent dans les unités de l'armée de terre française.Pour joindre le centre de concours ou ladministration organisatrice et vous inscrire en ligne, utilisez les liens mentionnés dans la fiche complète.Ceux de la filière encadrement commandent une trentaine quietcomfort 35 promo d'hommes et signent un contrat de 8 ans renouvelable jusqu'à 15 ans.Les calomnies et les trahisons ont permis alors à cette époque à certains militaires davancer facilement en grade trouvant grâce auprès de Bokassa.Par : Thierry Simbi, CNC.
Les OSC ayant au moins quatre ans de service peuvent bénéficier d'aides à la reconversion dans la vie civile.
Il débute cette carrière par les fonctions dinstructeur des jeunes recrues de son unité avant dêtre promu caporal en Avril, puis caporal-chef en Juillet 1953 et sergent en mars 1954.
Formation de 14 semaines à Saint-Cyr Coëtquidan puis formation de pilote de 2 à 4 ans suivant la spécialité.
Nature du travail, officier des armes, il assure le commandement d'une unité de combat (infanterie, artillerie, cavalerie, aviation légère, génie.).
Ce geste fut interprété autrement et même déformé, de mauvaises langues affirmant quil avait fait venir beaucoup darmes dAllemagne dans le but de préparer un coup dEtat contre Bokassa.En tant que Président de la Croix bleue (luttant contre lalcoolisme et le tabagisme le commandant Sana sorti furieux de cette réunion et pour marquer sa réprobation décida de ne pas assister à la soirée.Accès au métier, de bac à bac.Colonel, mais dans quelle Arme?Il est le fils dHélène Ifolo et dAlbert Yamissi, originaire de lOmbella MPoko précisément Bossélé sur la route de Sibut.En Avril 1955, il est rapatrié pour la France afin dêtre hospitalisé à lhôpital militaire Michel-Lévy à Marseille.Il rassemble en un seul lieu les avis de concours et de recrutement publiés par le Journal officiel et les Centres départementaux de Gestion (CDG) : fonction publique d'État, fonction publique territoriale, fonction publique hospitalière, Ville de Paris, fonction publique européenne.Bokassa devenu Président le détache de larmée et le nomme en Avril 1966 inspecteur principal des télécommunications au Ministère des Postes et des Télécommunications où il se singularisera par la supervision des premières tranchées pour les câbles de télécommunication.Après deux ans de travail laborieux, il est nommé sous-lieutenant en septembre 1960 puis est admis à lécole dapplication des transmissions de Montargis en France jusquen Juin 1961, date à laquelle il rentrera à Bangui.Spécialiste technique, il est responsable du matériel, des systèmes de transmissions ou de télécommunications.Transféré à larmée centrafricaine en formation en septembre 1961 comme Officier des transmissions du 1er bataillon dinfanterie, il est nommé capitaine en Janvier 1962.


Sitemap