Macron a gagné





"Deuxièmement, il faut que dans l'exception, c'est à dire quand on travaille le dimanche (.) (les salariés) soient protégés, qu'ils aient des repos compensateurs, qu'ils aient des compensations salariales", a-t-il poursuivi.
Pour nous soutenir, achetez Causeur en kiosque ou abonnez-vous!
ce n'est pas uniquement la faute du personnel politique si les entreprises n'ont pas assez investi ces dernières années a-t-il souligné.L'extension de l'ouverture des commerces le dimanche est prévue par le projet de loi pour la croissance et l'activité qui doit être examiné à partir du 22 janvier à l'Assemblée nationale et en mars au Sénat.Dun autre côté, toute la campagne a tourné autour dune catastrophe annoncée et (provisoirement?) évitée la constitution du Front national en «premier parti de France» ; la seule question qui retient aujourdhui lattention est de savoir si les résultats du Front national dans cette élection annoncent.Ca ne me paraît pas un grand bouleversement pour l'organisation de la société", a-t-il expliqué.Le cynisme est interdit " - ce n'est pas la faute des politiques si le cynisme a gagné toute une partie de l'élite économique de notre pays a encore dit.
Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis s'est déclaré dimanche favorable à un "compromis" sur la loi Macron, posant notamment trois conditions au feu vert.
Il faisait ces déclarations alors que selon des chiffres de l'Insee publiés dans la matinée, les anticipations d'investissements pour 2015 des chefs d'entreprise dans l'industrie, interrogés en juillet, ont baissé par rapport à avril.
Mais " on peut aller encore plus loin a-t-il dit, ajoutant: " Votre responsabilité, c'est justement de signer ces accords de branche " prévus en contrepartie.
"Il y a aujourd'hui nécessité d'un nouveau big bang à gauche".
Il faisait écho aux propos tenus en juin par le Premier ministre Manuel Valls, pour qui "la gauche peut mourir ".Il a répété que la responsabilité du gouvernement était de " fixer le cap, de le tenir et d'aller jusqu'au bout " répondant en creux aux injonctions du président du Medef, Pierre Gattaz, qui avait la veille pressé le gouvernement d'accélérer les réformes et d'agir.Sur plusieurs points, il a donné ultramar rabais mystère raison au Medef, reconnaissant qu'il n'était " plus possible " de vivre avec une dépense publique équivalant à 57 du Produit intérieur brut - un argument régulièrement brandi par le patron des patrons - ou que de " fausses.En revanche, l'ancien ministre PS Benoît Hamon annonce dans le Journal du dimanche qu'il votera contre l'extension du travail dominical. ."Sous réserve de l'accord du maire, on va passer de l'autorisation d'ouvrir les magasins 1 dimanche sur 10, à 2 dimanches sur."Le repos dominical doit rester la règle a expliqué le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis Le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis s'est déclaré dimanche favorable à un "compromis" sur la loi Macron, posant notamment trois conditions au feu vert.Cette polarisation sur les résultats du Front national est dautant plus frappante quon ne manque pas danalyses sérieuses et aisément accessibles des problèmes posés par sa progression et par son installation durable dans le paysage politique." Vous pouvez compter sur le Medef lui a répondu.Gattaz en guise de clôture de l'université, ajoutant: " Ensemble nous prendrons nos responsabilités ").Travailler 2 dimanches sur 10, le secrétaire d'Etat à la Simplification, Thierry Mandon, a défendu également l'extension controversée à gauche de l'extension de l'ouverture des commerces le dimanche, une mesure qu'il juge sans "grand bouleversement".


Sitemap