Resultat concours infirmier nantes 2015




resultat concours infirmier nantes 2015

Cette mesure du projet de loi de santé sonne "le glas du métier d'infirmière explique la FNI dans un communiqué.
Larticle 30 bis du projet de loi santé dispose que : « Larticle.Comment les pouvoirs publics peuvent-ils croire que nous laisserons brader la profession d'infirmière tant appréciée des code promo conforama mars 2017 français " s'insurge code promo bazarchic paypal de son côté le syndicat Convergence Infirmière. Contactée par téléphone, Isabelle Eudes, de la FNI s'est indignée.Aussi, les structures médico-sociales peuvent être amenées à demander une réorientation vers une autre réponse à la survenue dune pathologie nécessitant des soins infirmiers par exemple.Ce n'est plus le.les personnes les plus fragiles, personnes âgées et handicapées encourent un risque majeur pour leur sécurité ".
aujourd'hui, seule une infirmière diplômée d'Etat est habilitée à intervenir auprès d'un patient pour réaliser toute une série d'actes techniques (injections, perfusions, réalisation et surveillance de pansements spécifiques, pose de sonde, soins de bouche, prise de sang, soins palliatifs.).
Cet article humilie toute la profession dinfirmière dont visiblement vous ne connaissez pas le rôle " écrit le syndicat dans un communiqué, s'adressant directement à Marisol Touraine.
Comment voulez-vous que dans un ehpad, par exemple, des aides-soignantes, déjà surchargées de travail soient en mesure d'effectuer des tâches pour lesquelles elles n'ont même pas les compétences.
A suivre de très près.
Le présent amendement vise à permettre à des professionnels salariés non soignants de réaliser des actes tels que ladministration de valium en cas de crise dépilepsie convulsive chez une personne handicapée ou encore des aspirations trachéales ou des nutritions par gastrotomie et de garantir.
Ce danger concerne notamment les personnes admises en Service de Soins Infirmiers À Domicile (Ssiad structures qui comme leur nom ne lindique pas, emploient des aides-soignants pour les toilettes et font formule remise sur excel aujourdhui appel à des infirmières libérales pour les soins infirmiers, mais aussi les personnes.Ainsi quatre amendements déposés par le groupe UDI, celui des radicaux de gauche, Claude Greff (député UMP, ancienne infirmière) et Valérie Boyer (député UMP) visent la suppression de cet article 30 bis et devraient passer en séance plénière à l'Assemblée nationale la semaine prochaine.Néanmoins, ces actes restent des actes de soin dont la réalisation est chaque fois que possible effectuée par un personnel soignant, cependant sa réalisation peut être déléguée par un médecin à tout personnel salarié de létablissement sous condition : dune formation adaptée et régulièrement actualisée ; dune information spécifique.Le Sniil, membre du tout nouveau Collège Infirmier Français compte oeuvrer pour quun amendement de suppression de cet article 30 bis soit déposé à lAssemblée Nationale.si cette mesure est adoptée, tout aide-soignant ou auxiliaire de vie, pourra accomplir des actes réservés aux infirmières.Cette nouvelle mesure est prévue dans un amendement de cinq députés et figure dans un nouvel article 30 bis* du projet de loi Santé, étudié aujourd'hui même et jusqu'au 14 avril à l'Assemblée Nationale.A l'annonce de ce nouveau coup de théâtre, les syndicats ont vivement réagi.En confiant ces actes aux seules infirmières, les pouvoirs publics entendaient jusqu'à présent garantir la sécurité des soins par des professionnels titulaires d'un diplôme d'Etat après 3 ans d'études.le soin infirmier assimilé au seul acte, tel quil est décrit dans cet article 30 bis est très réducteur.313-26 du code de laction sociale et des familles est complété par un alinéa ainsi rédigé : «Un décret précise les conditions dans lesquelles les actes de soins infirmiers peuvent être délégués à des professionnels des établissements et services médico-sociaux mentionnés à larticle.Cet amendement vise "à permettre à des professionnels salariés non soignants de réaliser des actes tels que ladministration de valium en cas de crise dépilepsie convulsive chez une personne handicapée ou encore des aspirations trachéales ou des nutritions par gastrotomie", expliquent ses auteurs.



Exposé des motifs : La présence de médecins ou dinfirmiers dans les établissements médico-sociaux nest pas toujours systématique.
Une nouvelle mesure du projet de loi santé devrait attiser une nouvelle fois la colère des infirmiers et des infirmières.


Sitemap